Page d’accueil

 

Il existe plusieurs technologies pour épurer le biogaz afin d’obtenir la qualité du gaz naturel :

  • Lavage à l’eau : procédé basé sur l’absorption physique utilisant l’eau comme solvant pour dissoudre le CO2. La raison pour laquelle l’absorption dans l’eau est utilisée est que la solubilité du CO2 dans l’eau est plusieurs fois supérieure à la solubilité du CH4 dans l’eau.
  • Absorption chimique : basée sur la dissolution du CO2 du biogaz dans un solvant. Cependant, l’absorption est associée à une réaction chimique (entre le CO2 et le solvant).
  • Adsorption à pression alternée ou PSA : le dioxyde de carbone est séparé en utilisant des propriétés physiques. Le biogaz est valorisé à l’aide de matériaux adsorbants tels que le charbon actif ou les zéolites, qui absorbent le dioxyde de carbone.
  • Séparation par membrane : la membrane laisse passer le CO2 tout en retenant le CH4.
  • Séparation cryogénique : réfrigération successive pour produire du CO2 liquide et du biométhane liquéfié (technique GST) ou anti-sublimation du CO2 pour produire du CO2 liquide et du biométhane gazeux.

DMT CLEAR GAS SOLUTIONS : TECHNOLOGIE MEMBRANAIRE

Xebec conçoit, développe, construit, vend et entretient une gamme de systèmes de purification des gaz par adsorption modulée en pression et par membrane pour la purification des biogaz (BGX Solutions™) ; des unités de déshydratation et de conditionnement du gaz naturel pour les postes de ravitaillement des véhicules au gaz naturel et pour la valorisation du gaz naturel (NGX Solutions™) ; systèmes d’adsorption modulée en pression (APS) pour la purification de l’hydrogène (H2X Solutions™) ; systèmes de purification de l’hélium (SGX Solutions™) ; systèmes de purification des gaz de terrain ou des gaz associés (AGX Solutions™) ; et équipement de filtration et de séparation (FSX Solutions™).

Fondée en 1967, Xebec a plus de 50 ans d’expérience dans la technologie de l’adsorption, fournissant plus de 9000 unités à plus de 1500 clients.

Lire le communiqué de presse Xebec ouvre la voie à la valorisation des biogaz – Des commandes de plusieurs millions de dollars de la France, de l’Italie et de la Chine.